Histoire du Centre

L’Association Soulaines Tourisme Environnement, labélisée en 1999 Centre permanent d’initiatives pour l’environnement du Pays de Soulaines, a été créée à l’initiative des élus de la Communauté de communes de Soulaines (désormais Communauté de communes de Vendeuvre-Soulaines), de partenaires associés et d’habitants du territoire. Depuis sa création, le CPIE agit en faveur de la promotion de l’environnement en :

  • Développant la connaissance du patrimoine naturel (inventaires, études naturalistes, suivis de populations d’espèces…),
  • Organisant des actions de protection de la faune (protection du Busard cendré, renforcement des populations de Chouette Effraie, réalisation de tours à hirondelles, création de mares…),
  • Accompagnant les acteurs socio-économiques dans leurs obligations réglementaires et leurs projets environnementaux (règlementation ICPE, RSE, mesures compensatoires…),
  • Favorisant l’appropriation des enjeux environnementaux dans les politiques publiques (GEMAPI, « 0 » phyto,…)
  • Sensibilisant pour engager les habitants à mieux connaître leur environnement (EEDD, sciences participatives, formations…).

La Champagne-Ardenne n’a jamais réellement été dotée de centre dédié au sauvetage des animaux de la faune sauvage blessés. En cas de découverte, les animaux étaient orientés vers les centres ATHENAS (39), CSOS89 (89) et SEPRONAT (02), centres distants des lieux de découvertes et entrainant des délais de prise en charge trop importants. Dans bien des cas, les animaux étaient détenus et soignés illégalement par les découvreurs ou euthanasiés faute de solution adaptée.

Dans la lignée de ses actions de préservation des espèces, de sensibilisation du public, le CPIE a souhaité porter dès 2013 la création d’un Centre de Sauvegarde de la Faune sauvage, structure d’accueil de la faune en détresse des départements de l’Aube, de la Marne et de la Haute-Marne. Ce projet s’inscrit en continuité logique de la volonté de l’association, qui est de fédérer le réseau de structures associatives en menant des actions de protection de la faune sauvage et des projets d’amélioration de connaissances par le biais de programmes scientifiques à l’échelle de la région.

Préalablement à l’ouverture d’un établissement agréé, le CPIE a géré de juin 2014 à juin 2018 le « Point-relais CRESREL », structure provisoire autorisée par les services de la DDCSPP10 permettant d’assurer les premiers soins et de transférer les animaux dans les meilleures conditions possibles vers des centres agréés après stabilisation. L’ouverture d’établissement est effective depuis le 02 juillet 2018.